Nihon-Ongaku

Discutez ou écoutez les groupes que vous aimez tant!
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [the GazettE] Chizuru

Aller en bas 
AuteurMessage
Shiba07
Chanteur de corale
avatar

Féminin Nombre de messages : 73
Age : 24
Localisation : Toujours à Dreamland...
Style favorit : Visual Kei & Angura Kei
Groupe favorit : Dir en Grey
Date d'inscription : 06/08/2007

MessageSujet: [the GazettE] Chizuru   Mar 28 Aoû - 2:58

Gros flash de ma part sur cette chanson tout simplement magnifique.

---

Anata no tegami ni wa yome naiji dake
Atte sono kuchi kara kika se te hoshii

Nare nai shirou wa nigate toiki sae hibiku
Sora no iro sae shire tara sukuwa reru noni
Umaku deki nu kokyuu mo itsuka wasure tai
Sou negaeru tsuyo sae mo hikara ni so wo Drei

Utsu fuse no ashita ima doryu tsutau sugi ni
Hau nani ni karamase rare ta Restraint
*Even the mind seems to sleep*
Koheru atta netsu ha totemo natsukashiku yasashi
Mourou no hazama de mi ta kage danshoku no yume

Anata ni utsuru watashi no me ga
Anata o miushinau hi ga kitte mo
Kono me ni yakitsui te kureteru
Ki more hi no hibi to
Anata wa tsure te ika nai de

Nijimu shiro ga yureru
Kotoba mo wasure sou
Namida wa nagare te doko ue yuku no
Watashi no namae o younde
Kudakeru kurai idai te
Kore ijou ushinau no ha kowai

*Anata wa doko de*
Watashi no koto utatte iru no
Mimi o sumashi te mo hibiku no wa fuate na kodou
Kuro ua ketatatsu no netsu ga omoidase nai
Mourou no hazama de mi ta no wa kanshoku no ima

Senba no totemo chiisana anata no negai ni yorisotte
Egao mo kaese zu ni tada toiki o kazoete ita kioku no saigo ni ?
Anata no koe ga kikoe te subete o nakushi ta asa
Hitotsu ni nare nu futari

---

Ta lettre ne contient rien si ce n'est des signes illisibles
Je veux donc te voir pour entendre ces mots de ta bouche
Je n'accepterai pas le blanc , juste l'écho d'un soupir

Si je comprend les couleurs du ciel je serai sauvé
Je veux aussi oublier un jour le souffle haletant
Mais malgrè mon souhait pour avoir de la force , je brûle

Le matin je m'écarte lorsque tu chantes cette chanson , des épines accompagnent mon sommeil
La réserve enlace mon corps
Même mon esprit semble dormir
Ta joue touche la fièvre, la nostalgie avec douceur
Quand je regarde dans les ténèbres d'un vide brumeux je vois les douces couleurs d'un rêve

Mes yeux reflètent ton image
Même si le jour où je te perdrai de vue arrivera surement
Tu restera devant mes yeux
Les jours où les rayons de soleil brilleront à travers la cime des arbres
Je ne serai plus à tes côtés

Le blanc flou tremble
Et j'oublie aussi tes mots
Où coulent tes larmes ?
Tu appel mon nom
Même si je suis sur le point de me briser tu me tiens fermement dans tes bras
J'ai peur de partir

D'où chantes-tu cette chanson qui m'est destinée?
Mes oreilles ne peuvent plus l'entendre mais c'est l'écho d'un battement de coeur instable
Même si l'esprit semble dormir
C'est la fièvre qui demeure qui ne m'autorise pas à me souvenir
Quand je regarde dans les ténèbres d'un vide brumeux je vois les douces couleurs de la réalité

Mille ailes infimes...
A cause de ton souhait elles ne me laissent pas seul
Sans me retourner ton sourire
Je compte les souvenirs avec mon souffle jusqu'à ce que le dernier moment arrive

J'entends ta voix
Dans l'aurore lorsque tout devient rien
La Seule chose est qu'on ne peut être ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[the GazettE] Chizuru
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nihon-Ongaku :: Musique Japonaise :: Visual Kei :: Les Paroles-
Sauter vers: